Mes sorties WE

23/12/2012 Le Caroux
En cette veille de Nöel avec une température printannière (15° vive le sud) je vais visiter le massif du Caroux, direction Mons la Trivalle pour la grimpette par le sentier des gardes D+ 800 pour 4 kms. Le départ se fait vers 10h du parking des gorges de l'Héric, le décor est planté des blocs de rochers au dessus de la tête.
PC230006PC230019 
Au fil de la montée on aperçoit la brume dans la vallée...proche de la bifurcation pour rejoindre la table d'orientation, je rencontre un randonneur pyrénnéen (http://www.trek-passion.net/accueil/acceuil.html) après un échange sur nos impressions du jour je loupe la bifurcation et me retrouve dans une portion très rocheuse qui me mènera à la table d'orientation mais après avoir fait des efforts sup et surtout des moments de doute car plus de trace simplement des cairns. La vue au sommet du Caroux est splendide avec une vue sur la mer et les PO avec ses sommets enneigés.
PC230000PC230046
Après une pause casse croute...je prens la direction du plateau qui est de toute beauté pour finalement descendre au village de Douch et ensuite direction Heric. De là erreur d'aiguillage je file vers Baroux (charmannt petit village) pour redescendre sur Mons par une route secondaire. Au final un run de 5h30 à contempler un massif que je ne connaissais pas. L'ensemble des photos: https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/LeCaroux
 
Ciao ciao
 
16/09/2012 Off cote bleue
Connaissant un peu la cote bleue, le MTC http://www.marseilletrailclub.com/ organise un off de 21 kms serpentant les allentours de Niolon. Le décors est planté et le départ se fait vers 8h30: trois groupes se forment en fonction de la forme du moment...j'opte pour le 2 afin de prendre des photos ( ce qui me fera faire du fractionné) le parcours est de toute beauté (descente technique/bord de mer/traversée de voie férée...)
P9160001P9160043
L'ambiance dans le groupe est très sympa avec des petites pauses afin de reformer le groupe... c'est ça l'esprit des Off et en même temps ça permet de souffler un peu et de se ravitailler. A mi parcous une petite pause baignade sur la crique de la photo du bas (sous le pont), la majorité du groupe ne s'arrete alors il faut faire vite...
P9160061 
Le thermomètre commence à monter et le off se durcie dans la partie ''pampa'', la chaleur se fait ressentir fort heureusement l'arrivée est proche. Une chute à un petit kilo de l'arrivée marquera ce off....un repas version auberge espagnol se fera au bord de l'eau dans le village de Niolon...un très beau Off avec un parcours de toute beauté https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/UneCoteBleueAPoint 
 
Tchou tchou
 
13/07/2012 le feu du Géant de Provence
Dans le cadre de ma prépa à la course du Canigou et après avoir relativement bien récupéré de l'ultra-marin, il faut que je mange du D+. Direction le Mont ventoux en partant du hameau Les Alazards tout près de Malaucène, un run de 15 kms pour atteindre dans un premier temps le Mont Serein à 1400 mètres puis Le Géant culminant à 1912 mètres. Je découvre le très très très joli hameau Les Alazards ou le temps défile paisiblement et le silence est le principal habitant...
P7130091.JPGP7130009.JPG
P7130092.JPGP7130097.JPG
Le run se décompose en trois parties: direction le col du comte (alt 1000 mètres) qui se situe à 5 kms du départ puis le Mont Serein 1400 mètres d'altitude et à 5 kms du Géant. Le paysage est vraiment sympa et changeant au départ des champs de cerisiers avec vue sur les hameaux aux alentours de Beaumont sur Ventoux avec toile de fond les dentelles de Montmirail... très plaisant avec un coté drome provençale nous sommes pas très loin de Buis les Barronnies, Vaison la Romaine...Le D+ est de 1400 sur 15 bornes ce qui permet de courir sur de nombreuses portions. Le mont Serein est en vue...je découvre cette joli station de ski et le Mont est Ventoux est là en face de moi...5 kms et 500 de D+ go go go
P7130047.JPGP7130074.JPG
Les 3/4 restant de l'ascencion se fait par une forêt avec une vue splendide avec comme toile de fond les Alpes
P7130075.JPGP7130078.JPG
La fin du run traverse des pierriers ou la végétation est quasiment absente et on voit bien le D+
P7130080.JPGP7130081.JPG
Après une pause repas au sommet la descente se fait tranquillement avec de bonnes portions dans les ébouis...5h de run happy et de supers paysages, certainement le profil le plus beau du Géant... L'ensemble des photo c'est par ici https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/LeGeantDeProvence
 
Ciao ciao
  
WE de l'ascension 2012 La ballade...
Dans le cadre de ma préparation à l'ultra-marin fin juin, il me doit de faire un WE choc et ça sera une ballade sur le canal du midi: Agde / Le Somail et le retour le lendemain soit 134 bornes au menu du midi...j'ai choisi ce parcours car il est dans la perspective du grand raid du Morbihan et le profil du terrain  est assez ressemblant. Il est un peu plus de 8h30 lorsque les premières foulées s'enchainent...le temps est clément et les premiers kilo s'avalent facilement, je découvre ce paysage qui par les couleurs, les odeurs, les péniches ne cessent de changer. Je me régale à observer les bateaux qui défilent sur le canal...2h30 d'effort et Béziers est en vue avec sa cathédrale et ses écluses qui sont pour moi un véritable mystère..un seul petit hic: une douleur derrière le genoux dû à un point de contracture au niveau de la cuisse....mais bon je suis là pour souffrir...
P5170020.JPGP5170030.JPG
P1120337.JPGP1120343.JPG
Après un bon repas préparé par le coach, il est difficile de fouler le canal mais la détermination et les encouragements vont faire la différence...après avoir franchi quelques obstacles le charmant village Le Somail est là et vivement la douche et le bon repas pour se refaire une santé.
P5170041.JPGP5170047.JPG
Départ le lendemain vers 8h30 direction Béziers dans un premier temps puis Agde....le temps est à la limite de la pluie mais au fil des foulées le vent va chasser les nuages...les lignes droites sont difficiles à gérer mais le soutien du coach est très appréciable...Merci COACH et le repas du midi se fera dans un charmant village...pizza, fanta, yop, banane...un vrai festin qui va m'aider à me surpasser et à continuer. L'arrivée à Agde se fait vers 17h00 avec le sentiment d'avoir passé de très bons moments.
P1120321.JPGP1120421.JPG
 
Ciao ciao   
 
WE de Paques 2012 GR67 le chemin vers la Plénitude
Depuis que je suis dans le sud, j'entend parler des Cévennes et ayant découvert quelques sentiers à travers des trails et Off, l'idée de parcourir le GR67 (le tour des Cévennes 120kms) en courant en deux étapes est bien présente dans mon esprit. Je décide de la faire le WE de Paques....départ de Mialet (petit commune tout près St Jean du Gard) avec une nuité à Aire de cote soit 55 kms avec D+1500. Aux environ de 7h45 je commence à fouler la terre cévénnole en alternant la course et la marche afin de ne pas se cramer d'entrer...la portion jusqu'à Anduze est plaisant avec un peu de bitume. Le GR passe dans la commune d'Anduze en direction de St Félix puis Colognac jusque là rien de particulier en terme de paysage mais de très jolis Mas
P4080005.JPGP4080009.JPG
A partir de Colognac le dénivelé commence avec l'ascencion du col du Fageas (1115m) qui sera le point culminant du parcours puis descente au col d'Asclier (pause casse croute) pour rejoindre le col de l'homme mort et direction Bonperrier (portion la plus sympa de cette journée).
P4080049.JPGP4080055.JPG
A partir de là direction le col du pas puis Aire de cote ou les montées succèdent aux descentes, l'arrivé au gite est très sympa et l'acceuil est à l'image du paysage...
P4080072.JPGP4080076.JPG
Après une nuit apaysante, le départ se fait aux environs de 7h30 avec une dose de marche rapide pour commencer et direction Barre des Cévennes par une large piste forestière et  des sentiers très verdoyant en passant par différents cols.
P4090087.JPGP4090106.JPG
Le charmant village et de loin le plus beau Barre des Cévennes est en vue et le GR nous fait découvrir l'intérieur de ce village. Direction Les Ayres en foulant des chemins forestiers ainsi que des sentiers longeant une route départementale.
P4090109.JPGP4090115.JPG
Après une pause casse-croute d'une demi heure j'arrive aux Ayres charmant petit village authentique.
P4090125.JPGP4090126.JPG
Direction les Aigladines et le GR ne cesse de jouer avec mon cardio avec des montées très caillouteuses et des descentes techniques....je commence à ressentir une fatigue générale et plus d'eau....les Cévennes vont-elles me vaincre...heureusement la gourde de secours est pleine et va me permettre de me ressourcer.....j'arrive au sommet de la vallée Française qui est très arides mais la vue sur Alès et les environs est superbe. Puis après une descente technique une de plus j'arrive aux Aigladines.
P4090129.JPGP4090131.JPG
La descente sur Mialet est également très technique et je suis ravi d'être arrivé après une étape de près de 70kms D+1000m et une belle surprise au bout... les photos sont visibles ici https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/GR67LeTourDesCevennes
 P4090133.JPGP4090136.JPG
 
Tcho tcho 
 
 Samedi 18/02/2012 Le massif de la Sainte Victoire (13)
A deux semaines de ma première échéance de l'année (trail des Etoiles 57kms D+2850) il me doit de faire ma dernière très longue sortie. Un off de 40kms dans le lubéron était prévu mais l'organisateur a annulé....alors depuis que j'attend parler de la Sainte Victoire je décide d'aller l'escalader d'ouest en est et retour par le versant sud....départ du barrage de Bimont pour atteindre le Prieuré et la Croix de Provence puis longer les crètes par le GR9 et redescendre sur Puyloubier. Le retour se fera par le versant sud direction le refuge de Baudino puis refuge de Cézanne et un retour au barrage de Bimont. Le départ se fait à 10h pour une montée tranquille en direction du Prieuré et un retour au point de départ (pour remercier mon GPS du jour ....lol lol lol lol lol). Le deuxième départ se fait à midi avec comme objectif la traversée de la Sainte Victoire.
P2180011P2180008
Les conditions métérologiques sont parfaites pas un pêt de vent et un soleil chaud et de la neige un peu avant le Prieuré et tout le lond du GR9 jusqu'à la descente sur Puyloubier. Un véritable trail blanc avec un seul dossart et très peu de traces....le pied
P2180019P2180045
J'arrive vers 15h au Pic des Mouches et après une heure de descente j'atteind Puyloubier....dans 2h30 il fait nuit et je doit longer la Sainte Cictoire par le versant sud
P2180053P2180061
Je rattrappe les sentiers en direction du refuge de Baudino puis le refuge de Cézanne que j'atteind vers 17h30...le dernier objectif est le point de départ avec un couché de soleil sur la Croix de Provence....l'ensemble des photos est visible ici https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/LaSainteVictoire
P2180077P2180082
Et voila un peu plus de 8h de run dans le massif de la Sainte Victoire......et demain 2 heures de VTT
 
Tcho Tcho
 
Samedi 11/02/2012  Viens je t'emmème ............. à Sumène (30)
Dans le cadre de ma préparation au trail des étoiles je cherche une sortie longue avec du dénivelé et sourtout un paysage inconnu à mes yeux... après une recherche sur le net, je décide de m'évader dans les Cévennes méridionnales et notament à Sumène pour escalader le Ranc de Banes. Le départ de Nîmes se fait un peu avant 8 heures et la température est de -4° avec un fort vent.....arrivée à Sumène un peu avant 9h et le thermomètre affiche -7 sans vent. C'est parti pour un run et découvrir de nouveaux horizons, dès les premiers mètres la pente du PR22 se durcie, pas simple de fournir de tels efforts avec ce froid. Je décide d'alterner avec de la marche, au fil de minutes le soleil pointe le bout de son nez et tout va pour le mieux. Le décord est planté je vois en face de moi le Ranc de Banes qui ma destination du jour. Le paysage est vraiment sympa et personne sur les sentiers le top....
P2110014P2110044
Après une heure de run je quitte le premier versant (les 2 jumeaux) pour rejoindre la difficulté du jour via un pont
P2110058P2110051
La deuxième partie est beaucoup plus escarpée , les vues sur les gorges du Rieutord sont splendides avec comme toile de fond le village de Sumène. Sur le PR 22 il y a même un passage dans une grotte afin de rejoindre le sommet du Ranc de Banes. Malgrès l'effort et mes petits sauts de cabris je n'arrive pas à dégeler l'eau dans le Camelback et mes barres de céréales sont du béton... je bénéficie de bonnes conditions météorologiques: froid mais sans vent ce qui permet de voir une bonne partie des cévennes.
P2110089P2110095
Après un peu plus de trois heures j'arrive à Sumène et une température de 0°...satisfait de mon choix et je reviendrais certainement de ce coté là pour voir d'autres horizons. Toutes les photos sont visibles https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/RancDeBanesSumene 
 
Tcho tcho
 
Dimanche 15/01/2012 Au pays des Merveilles
 
UNE JOURNEE AAAAAAAAA+
En ce début d'année un run dans les cévennes tout près de St Jean du Gard et organisé par
http://mpie.over-blog.com/ sur ses terres natales. Le jour se lève à peine sur les cévennes que j'arrive à St Jean du Gard lieu de RDV avec les différents acteurs du jour...
P1150005P1150006 
Le départ du run se fait du col d'Asclier à 1000 mètres d'altitude la température est en dessous de zéro mais une fois que le soleil pointe le bout de son nez et que les premiers efforts sont fournis, la température remonte et le paysage est vraiment splendide et le plus mieux classe c'est le silence qui règne tout le long des différents sentiers que nous emrpuntons, les descentes font placent aux différentes montées et le paysage reste somptueux à vous couper le soufle.....un horizon à 360° sur les Cévennes ça change de la garrigue Nîmoise.
P1150010P1150013
Au bout d'1H30 de run nous arrivons à une bergerie qui sert à la transhumance.....c'est super beau, pas un bruit ni un brin de vent et pas un nuage à l'horizon,les conditions météorologiques sont exceptionnelles.
P1150027P1150032
Le retour au col d'Asclier se fera par des montées très sympa ou la beauté du paysage nous fait oublier la dureté et personellement je me régale à fouler ces chemins cévennols...et après un plus de 2 heures de run nous arrivons à la voiture et là surprise une galette des rois et du thé bien chaud nous attentent....merci à Mpie, JC et Cris pour ce festin et cette balade très sympa et dépaysante. L'ensemble des photos sont visibles au lien suivant https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/AuPaysDesMerveilles#
Franchement des Runs comme celui là j'aimerais en faire tous les WE et meme deux par WE...
Merci Mpie 
 
  
 
 Mardi 01/11/2011 Le colorado provençal à Rustrel (84)
 
UNE JOURNEE ROUGE
Vu la météo annocée sur Nîmes en ce jour férié, je regarde celle des alentours et je décide d'aller dans le vaucluse et notamment à Rustrel (10 kms àprès Apt) pour découvrir un site exceptionnel Le colorado provençal. Le départ de Nîmes se fait à 6h tapante pour 90' de voiture et un max de plaisir à prendre. J'arrive à Colorado Aventure à 7h30 et j'enfile les Brooks pour fouler cette terre rouge qui me fascine à max. Le dépaysement est totale et je me régale à fouler ces chemins ocres.
PB010004PB010032
Le terrain de jeux est très cool et varié: petites montées qui tirent sur les mollets et descentes très agréables sur un terrain souple. Pas de caillasse, juste quelques racines pour attirer son attention... je
passe devant différents sites: les cheminées des Fées, le sahara, la cascade....
PB010064PB010084
Après 2h15 de run j'arrive au parking, je suis ravi de m'être levé à 5h et d'avoir pu courir sans un seul touriste dans un silence mortel (et oui nous sommes le 01/11). L'ensemble des photos est visible ici:
Retour sur Nîmes aux environs de 12h, franchement si vous êtes dans le coin aller visiter ce site et vous pouvez même faire de l'accrobranche.
Tcho tcho
  
Dimanche 25/09/2011 Off des Calanques 28kms 1600D+ (13)
UNE JOURNEE DE FEU
Le départ de Nîmes se fait à 7h direction planète Marseille pour un Off de Marseille à Cassis par les calanques avec une découverte totale de ce fabuleux terrain de jeux et ses paysages à vous couper le souffle. Après le briefing nous partons sur les coups de 9h de Bonneveine (quartier sud de Marseille) pour un run de 28 kilo. Ne connaisant pas le parcours qui n'est pas balisé car il est interdit d'organiser un trail dans les calanques, je décide de suivre les connaisseurs avec comme difficultée la prise de photos ou je dois faire des accélérations afin de rejoindre le groupe. Ces "fractionnés" vont peu à peu m'épuiser...mais le plaisir n'a pas de prix. L'ambiance est super sympa et le temps est idéal 20° avec un soleil voilé. L'arrivée à la première calanque se fait après une heure de run et le paysage est sublime pour moi qui n'a jamais parcouru ses chemins.
P9250013P9250014
A peine le temps d'admirer qu'il faut repartir avant que le serre file me pousse. A partir de là le temps devient clément et le soleil perce et on se dit qu'il va faire chaud... les montées parfois très technique succèdent aux descentes vertigineuses et caillouteuses
P9250021P9250023
Franchement le top j'en prend plein les yeux, tous les 100 mètres les vues sont différentes
P9250042P9250051
Après 3 heures de run nous arrivons à mi parcours et au seul ravito, j'en profite pour remplir mon camelback et me ravitailler en salé et banane. On nous dit que la 2éme partie est un plus dur avec de belles montées et la chaleur va être présente. Nous rattaquons donc par une montée et le thermomètre ne cesse de grimper, perso je n'arrete pas de boire et en peu de temps je vide le camelback. Les paysages restent sublimes
P9250041P9250043
P9250057P9250050
Les bateaux sont de sortie et avec la chaleur je me baignerais volonté mais il faut continuer d'avancer et les montées sont hard par la température qui règne mais aussi par le manque d'eau, un grand nombre de traileurs n'ont plus d'eau et il reste un petite dizaine de borne... aie aie il  y a des dégas dans le peloton certains bifurquent afin d'écourter leur ballade mais je suis là pour en prendre plein les yeux alors j'avance même sans eau mais ça devient difficile et le moindre effort me fait peiner. Les descentes sont techniques et parfois glissantes ce qui durcient encore le parcours. Il faut souffir pour prendre son pied mais franchement c'est le top moi qui aime ce paysage: je me régale à max...
P9250060P9250062
Après 6 heures de run j'arrive à la plage de Cassis pour un ravito final bien mérité et une baignade bien sympa.Je vous recommande ce Off par la beauté des paysages, l'ambiance, la simplicité des traileurs et la baignade finale. J'ai passé un super dimanche, un retour sur Nîmes vers 19h avec un max d'énergie cérébrale mais vidé physiquement.
 
Tcho tcho
 
Dimanche 07/08/2011 Le Mourre Nègre 1125m (84)
Vu les conditions météorologiques de ce We je décide de ne pas faire le trail Ubaye pour remplacer je vais dans legrand (lol) Lubéron. Le réveil se fait à 4h15 avec une heure de retard, je parts de Nîmes à 5h15 pour une arrivée à Auribeau (5 kms à coté d'Apt) vers 6h45, il fait relativement doux 20° et il ne pleut pas. Je part en condition GRP (sac-batons-alimentation) et j'attaque le Mourre Nègre par le versant nord avec un dénivellé de 600 mètres pour 5 kilo soit un pente moyenne de 12%. Le temps est couvert et la montée se fait dans une foret ce qui enlève du charme au Lubéron. Après 50' de run j'arrive sur la crète et il reste un kilo pour rejoindre le sommet
P8070019.JPGP8070013.JPG
Après avoir fait le tour des antennes (je cherchais une table d'orientation ou une signification du Mourre Nègre mais rien de rien) je redescends par le versant sud qui mène à Cabrières d'Aigues et je bifurque sur le versant ouest pour rejoindre Cucuron (àprès avoir trouver le bout du monde en Savoie je vois le Cucuron) que des découvertes....
P8070032.JPGP8070021 
Puis je rejoins le versant sud pour remonter au sommet du grand Lubéron avec un passage de 2.2 kms pour 440 mètres de dénivellé soit pile 20% aie aie aie ça fait mal aux cuisses mais c'est bon pour le GRP. Puis descente par le versant nord pour une arrivée à 13h30 soit 6h30 de run et près de 2000 mètres de dénivellé, l'ensemble des photos est visible ici https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/MourreNegre
Pas une goutte de pluie merci à la grenouille
 
Tcho tcho
 
Samedi 23/07/2011 Le Mont Ventoux 1912m (84)
Toujours dans le cadre de ma préparation du GRP et n'ayant pu faire le trail du Caroux je décide de grimper le Mont Ventoux par le GR qui part de Sainte Colombe soit 10 kms de montée pour un dénivellé de 1450 mètres soit une pente moyenne de 14.5%. Le départ se fait à 9h du village, le temps est clément mais on aperçoit pas le sommet pour cause de brouillard, le GR est relativement sympa et la pente est régulière tout le long de la montée. Jusqu'à mi parcours la montée se fait dans une foret et après une bonne heure de course le décor change au fil des mètres pour devenir lunaire 
P7230003P7230013.JPG 
Le GR ne cesse de monter ( les batons sont vraiment utiles dans ce genre de run) et le sommet est toujours dans le brouillard avec un fort vent qui rafraichie l'atmosphère, je suis surpis de voir une batisse à 2 kms du sommet ou les touristes sont présents ainsi que les commerçants
P7230017.JPGP7230020.JPG
Je ne tarde pas juste le temps d'enfiler une veste car le fond de l'air est frais, la descente se fait tranquillement afin de ne pas se blesser. Arrivé au point de départ je décide de repartir sur ce chemin afin de poursuivre ma préparation. il commence à faire chaud et le Mont Ventoux a enlevé son manteau. Tranquillement j'enfile les kilo et le dénivellé au compteur. La deuxième montée se fait au même rythme à savoir 2h30 pour 1450 mètres de dénivelé soit 600 mètres à l'heure, les batons sont vraiment un excellent complément afin de pouvoir récupérer au mieux
P7230029 P7230027.JPG
L'ensemble des photos est visible ici  https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/MontVentoux
Mon deuxième retour se fera en voiture car j'ai trouvé un couple de belge qui a eu la gentillese de me descendre jusqu'à Sainte colombe car je ne trouve aucun intéret dans ces descentes. Au total un run de 7h00 pour 30kms et 2900 mètres de dénivellé avec une arrivée sur Nîmes à 18h00 et un repos bien mérité. Le lendemain un décrassage de 1h30 sur les sentiers de Générac
 
Tcho tcho
  
Mardi 12/07/2011 La croix du Nivolet (73)
Après avoir récuperé de ma grosse sortie de dimanche dans les Combes de Savoie du coté de st Jean de la Porte ou j'ai couru près de 5h à monter et descendre des sentiers tout près du Lac de la Thuile, je décide d'en finir avec cette croix. Un départ de Barby vers 9h15, je reprends le chemin du bout du monde pour rejoindre Lovettaz (carrefour des différents sentiers qui mènent à la croix). Après 45' de run j'arrive à Lovettaz et je choisis celui qui passe par les paturages et un passage avec des échelles. La montée se fait dans les bois dans un premier temps avant d'arriver à la cascade de la Doria puis aux paturages du Nivolet ou l'on peut acheter sa tomme de chèvre (heureusement j'ai pris le sac "GRP").
P7120129.JPG P7120126.JPG
P7120134.JPGP7120136.JPG
La croix apparait de façon miraculeuse et il reste à franchir le passage par des échelles. Au pied de la croix on aperçoit le lac d'Aix les Bains et la vue est magnifique sur le massif de l'épine avec la dent du chat
P7120146.JPGP7120155.JPG
Après le passage des échelles la croix est tout près, 2h45 de run pour 1300 mètres de dénivelé. Je prend mon repas du jour au pied de la croix du Nivolet avec un panorama sur une grande partie du massif savoyard (belledone/chartreuse/épine/bauges/les grands sommets de la Vanoise, de l'hurtière et la lauzière) enfin devant la table d'orientation je ne sais plus ou regarder....l'ensemble des photos c'est ici https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/LaCroixDuNivolet
P7120151.JPGP7120157.JPG
La descente se fait par le col de la Doria et vers la cascade je me foule la cheville aie aie aie ce qui me ralentie et va me pertuber le restant de la semaine et pas de trail pendant une dizaine de jours donc celui du Caroux le 17 c'est mort car les descentes sont très techniques. Je me rattraperais le WE du 23/24 en montant le Mont Ventoux par les chemins depuis Sainte Colombe et oui les aventures ne sont pas finies...
 
Tcho tcho
 
Vendredi 08/07/2011 Découverte de peintures rupestres (73)
En voyant la croix du Nivolet depuis Chambéry, je souhaite allé la toucher en montant par les sentiers alors je parts de Barby via le bout du monde et oui je l'ai trouvé le bout du monde et j'en garde le secret (lol lol)
P7080063P7080066.JPG
ouhla la la ça fait peur le bout du monde. Je suis parti en mode GRP c'est à dire sac à dos de 17L plus les batons d'ailleurs c'est dingue comme c'est agréable de courir avec, le lendemain pas de courbatures on peut enchainer les entrainements. Arrivé à St Jean d'Arvey je prend le chemin menant au col de la Doria afin de pouvoir aller à la croix du Nivolet. Les GR ne sont pas bien indiqués et j'ai du loupé un embranchement et j'arrive au Chaney qui me permet d'avoir une belle vue sur le bassin chambérien.
P7080080P7080081.JPG
Alors je prend un sentier qui monte dans le sous bois et après 2h de run j'arrive sur le flanc du Mont Peney
 P7080065.JPGP7080073.JPG 
Le passage est très étroit et la brume est présente alors je décide me m'arreter là 1200 mètres d'altitude soit un dénivelé de pratiquement 1000 mètres en 2h (pas mal non!!!). J'en profite pour regarder les peintures rupestres qui sont protégées et je fais une pause de 5 minutes le temps de m'instuire. Les photos sont visibles ici
Je redescend tranquillement vers la plaine et c'est vers 12h15 que j'arrive au point de départ en profitant du passage au bout du monde pour prendre quelques photos
P7080084.JPGP7080092.JPG
Bon je n'ai pas touché la croix du Nivolet mais je ne lache rien et je programme ça pour bientôt...
Tcho tcho
 
Mercredi 06/07/2011 Le col de l'Iseran (73)
Un peu de chauvinisme: c'est le col routier le plus haut d'Europe au coeur du massif de la Vanoise. Arrivé vers 10 heures à Bonneval/Arc qui se situe à 14 kms du sommet du col culminant à 2770 mètres. Le temps est relativement beau au départ et le restera jusqu'au 3/4 du run. Le départ se fait pratiquement à 2000 mètres d'altitude et la montéee se fait tranquillement et c'est le silence qui règne au coeur de la Vanoise, en levant la tète j'aperçois les glaciers mais également des petits barrages hydrauliques:
P7060043.JPGP7060041.JPG
J'ai l'impression que ce col est plus dur que celui du Galibier mais en fait c'est le souffle qui a été a contribution la veille. La montée se fait tranquillement et le peu de circulation fait régner le silence qui est vraiment reposant et me permets de me ressourcer au coeur de ma vallée natale.
P7060045.JPGP7060048.JPG   
L'ensemble des photos sont visibles ici https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/ColDeLIseran
Dans le dernier quart de l'ascencion le temps se gate et je tape dans mes réserves musculaires afin de ne pas trop trainer car le vent est relativement fort et la température chute rapidement. J'arrive au sommet à 2770 mètres d'altitude après 1h40 d'effort.
P7060054-copie-1.JPGP7060056.JPG
Et c'est un groupe d'allemands (qui ont grimpés le col coté tarentaise) qui me redescendent jusqu'à Bonneval/Arc. Et voila je suis satisfait de ces deux jours passés en Maurienne  http://www.maurienne-tourisme.com/fr/index.aspx Les jours prochains seront consacrés à des sorties proches de Chambéry dans le massif des Bauges
Tcho tcho
 
Mardi 05/07/2011 Le col du Galibier (73)
Enfin je vais pouvoir alonger ma liste des cols que j'ai grimpé en courant: le col du Galibier (coté Maurienne bien sur) culminant à 2645 mètres d'altitude. Je parts de Valloire pour un run de 17 bornes et un dénivellé de 1225 mètres soit une pente de 7.21%.
Les conditions sont idéales au départ de Valloire, il est 10h15 et je commence la grimpette sur un rythme cool afin de tenir la distance et de ne pas m'asphyxier car l'arrivée n'est pas habituel. Le paysage mauriennais est magnifique même si je suis sur le versant nord.
P7050033.JPGP7050029.JPG
Et oui en Maurienne ce sont des chèvres qui garde les moutons et pour tous vous dire j'arrive après une heure de run au plan lachat environ à mi parcours et à 2000 mètres d'altitude, la pente s'élève sérieusement pour atteindre les 14% et le paysage est magnifique et l'oxygène se rarifie:
P7050028.JPGP7050020.JPG
Au bout de 2h05 d'effort j'arrive au sommet à 2645 mètres et le panorama est sympa, le col est très fréquenté par les touristes d'ailleurs c'est un couple belge qui me redescendra à Valloire.
Col-du-Galibier-05-07-2011--4-.jpgP7050021
Ah j'oubliais à 4 kms du col un mémorial en honneur de Marco Pantani (coureur cycliste italien) a été édifié et l'ensemble des photos est visible ici https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/ColDuGalibier
P7050012.JPGP7050013.JPG
Et demain c'est le col de l'Iseran dominant le parc de Vanoise et culminant à 2770 mètres
Tcho tcho
 
Samedi 21/05/2011 La Trans-Clape (11)
Tout d'abord je remercie l'organisateur de ce Off, Steve http://sport-nature11.blogspot.com/, ainsi que tous les participants pour cette superbe journée dans l'esprit Trail.
P1060094.jpg
Après 1h30 de route j'arrive au point de RDV vers 8h00 au domaine de l'Oustalet près d'un site ''l'oeil doux'' qu'on aura l'occason de découvrir en fin de parcours. Après un sympa café on part en direction de Gruissan afin de traverser le massif de la Clape sur 40 kms et 1000 m de dénivelé. Les premières foulées se font aux alentours de 9h et l'ambiance est vraiment sympa. Je découvre ce massif très attrayant et les kilomètres s'avalent tranquillement afin de profiter du paysage. Vous pouvez découvrir l'ensemble des photos sur le lien suivant https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/OffTransClape21052011#.
 
Le parcours est très varié et la température monte au fil des kilomètres. Un ravitaillement sauvage (merci à Steve) après une heure trente. La suite du parcours est sympa avec un point culminant à une vigie servant de prévention des incendies .
P5210044.jpgP5210052.JPG 
Par la suite nous allons rejoindre Armissan (lieu de ravitaillement) à mi parcours en passant par des chemins très sauvage. Le timing est parfait nous arrivons à 12h au ravitaillement et après une pause de 15' (royale les cerises....)  le peloton se réduit car 5 participants se sont arretés au ravito.
La chaleur est bien là et grace aux ravittaillements sauvages on arrive à tenir un bon ryhtme. Les paysages sont sublimes avec un passage très épineux qui à le merite de nous reveiller car l'heure de la sieste est là.
La mer approche et heureusement le vent marin est présent, après un arret boisson à une terrase près de la mer nous repartons le long du littoral pour une photo de groupe.
P1060202.jpg
On approche de l'oeil doux un joli gouffre rempli d'eau et là la baignade est plus que conseillée
P5210090.JPGP5210091.JPG
Après cette pause détente, la fin de la Trans-Clape approche du moins la partie sportive.
L'organisateur Steve en mode auberge espagnole nous acceuille afin de terminer ce Off par un moment de pur convivialité.
Retour sur une Nîmes aux alentours de 0h15 et un gros dodo...
Merci encore à tous pour cette superbe journée.
 
Samedi 23/04/2011 Le train du Pont du Gard
En ce samedi veille de Pâques je devais aller courir dans les Alpilles avec un groupe de 5 coureurs (es) mais la météo a fait ses petits caprices et nous avons reportée cette sortie au 08/05/2011.
A une semaine du trail " l'ardéchois " je devais faire une sortie sans trop de dénivelé et en me levant ne voyant pas de pluis je décide de faire le GR6 partant de St Bonnet du Gard et reliant Vers (15/16 kms A/R).
Vous vous demandez pourquoi le train du Pont du Gard...
Le départ se fait de St Bonnet: village que l'on traverse pour aller à Remoulin. Je découvre son charme... 
P4230002P4230004.JPG
 
Je suis le GR6 qui commence par une cote caillouteuse mais par la suite j'arrive au col permettant de suivre dans un premier temps des DFCI. Puis j'emprunte des monotraces très sympas pour arriver au Pont du Gard après 30mns avec les pauses photos (ensemble des photos est visible sur http://trailnimes.over-blog.com )
P4230039.JPGP4230023.JPG
 
Je traverse le Pont du Gard mais toujours pas de train à l'horizon...
Les touristes asiatiques sont déja présents et je continue en direction de Vers par des sentiers longeant l'aquaduc, c'est super sympa de courir dans un tel cadre.
P4230026.JPGP4230033gn" />
 
J'arrive à Vers après 45' et je fais demi tour afin de garder du jus pour le WE prochain.
Et là je dois faire un peu d'escalade afin de traverser une voie ferrée désafectée et voilà le fameux tchou tchou
P4230034.JPGP4230036.JPG
 
Il est passé tellement vite que l'image est flou...
P4230038.JPG
 
Je rentre par le meme parcours avec la traversée d'un tunnel (même pas peur) et après 1h30 d'effort j'arrive au point de départ et merci à la grenouille pour ne pas m'avoir mouillé.
P4230041.JPGP4230046.JPG
 
Bye bye chers voyageurs (lol)
  
Vendredi 18/03/2011 Off de Marseille Trail Club

Marseille Trail Club organise un off de 20 kms dans les rues de la cité phocéenne, le départ se fait à 19h30 à la Friche de Belle de Mai. J'arrive vers 19h le temps de se changer et retrouver la centaine de coureurs dont une grande majorité du club MTC. Il fait relativement doux 14° et l'ambiance est relativement agréable. Nous partons sur un rythme de 7/8 kms/h que nous allons garder tout au long de la ballade nocturne le but est de partir et revenir ensemble et surtout prendre du plaisir dans les rues de Marseille. Tout au long de notre parcours nous sommes encouragés par les marseillais.

Nous faisons régulièrement des pauses enfin que le groupe se reforme, nous empruntons des petites rues très sympas avec des escaliers.

P3180014.JPGP3180017.JPG

 

Je connais pas très bien Marseille mais nous arrivons près des plages et le décor est vraiment sympa surtout de nuit et nous passons devant des restos....

P3180016.JPGP3180021.JPG

 

Les montées et descentes se succèdent dont une grimpette sur 1km et 120m de dénivelé soit du 12%. Elle fait des dégats dans le peloton.

Le dernier gros effort est la montée vers la "bonne mère" et là c'est super de voir Marseille by night.

P3180032.JPGP3180034.JPG

 

La grande surprise est un ravito organisé par Florient d'ailleurs que tout le monde a applaudi pour le remercier.

Puis nous redescendons sur le vieux port et la montée de la Canebière.

P3180038.JPGP3180042.JPG

 

Sur le dernier kilo le rythme est plus soutenue et le peloton explose, nous arrivons après 3h de ballade marseillaise et un repas est offert par MTC.

P3180043.JPG

Je reparts sur Nîmes pour une arrivée vers 1h du mat. Franchement je conseille ce Off pour la découverte de Marseille et de son ambiance.

Je dis donc à l'année prochaine...

Ciao ciao

 

 

Samedi 12/06/2010 Le col d'Izoard 

Programmé depuis deux mois, j'attend ce défi avec impatience: gravir un col à plus de 2000 mètres d'altitude.

Le réveil se fait à 4h30 et un départ de Nimes aux alentours de 5h15. Il y a 4h30 de route jusqu'à Guillestre (05) qui se situe à 32 kms du sommet. Le temps est relativement couvert et c'est seulement après Gap que le ciel se découvre. Je passe le long du lac de Serre Ponçon qui est très beau par sa couleur. Les gorges après Guillestre sont magnifiques.

Photo-0056.jpgPhoto-0055.jpg

J'arrive au sommet du col d'Isoard (11°) vers 10h, juste le temps de déposer mon VTT que je redescend au pied du col. Je gare la voiture à 15 kms du col et à une altitude de 1300 mètres pour 19°. Pas le temps de gamberger et après plus de 4h30 de voiture. Le paysage est très sympa avec de sublimes mélèzes mais également des pins et au loin de la neige sur les sommets. Sur le premier tiers du parcours il fait chaud et fort heureusement que le soleil est dans mon dos. L'ascension se fait à un rythme régulier et au fil du temps la pente s'accentue. La portion après le village de Brunissard est à 11% sur 2 kilo l'altitude de 2000 mètres est atteind. A partir de là le manque de l'oxygène se fait ressentir. Je croise quelques cyclistes qui me félicitent et sont parfois surpris.

Au douzième kilo j'arrive à la casse déserte et le paysage change totalement avec un effet lunaire et des précipices.

Photo-0048.jpgPhoto-0047.jpg

Il reste 2.5 kilo avec une pente moyenne de 9% et des lacets sur le dernier kilo qui me rapelle les cols mauriennais. le Chrono affiche 1h55'37'' pour 15 kilo soit près de 8km/h ce qui est pas mal vu le profil du col.

Le sommet culmine à 2360 mètres et je récupère le VTT et après m'etre habillé chaudement afin de faire la descente dans de bonnes conditions.

Photo-0052-copie-1.jpgPhoto-0053.jpg

La descente se fait tranquillement et j'arrive à la voiture vers 13h00, il reste le retour et les 4h30 de route. Tout se passe à merveilles et j'arrive à Nimes vers 17h40. Je ne regrette pas ces 9h de voitures car c'est un col splendide par la beauté du paysage mais aussi le silence qui régne lors de la montée.

A+

 

Samedi 20/02/2010 Claren'Zak (30)
Aujourd'hui j'ai décidé d'aller tester la Claren'Zak (une cote de 2k650) à la sortie de Clarensac. Ne pouvant participer à l'invitation de Zakkarri (www.zakkarri.com) du 19/12/2009 pour cause de match de foot de mon garçon. C'est un vrai test la veille d'attaquer mon plan marathon de 8 semaines.
Après une reconnaissance en voiture je m'échauffe pendant une dizaine de minutes et la météo est pas mal 12° sans vent. Je part sur un rythme de 4'17 au premier kilo et la pente s'accentue pour arriver en 9'02 au 2ème kilo, je manque de souffle sur ces efforts de courte distance. J'essaie de relancer mais le souffle me fait défaut et je finis en 12'56. Je suis déçu car je pensais pouvoir taquiner les 12'30. Je reviendrais sur cette cote pendant ma prépa marathon pour voir l'évolution et réaliser un temps de 12'30. Voici quelques photos...
 P200210_16.18.JPGP200210_16.19.JPG
P200210_16.21.JPG

Ciao ciao

Dimanche 07/02/2010 Les gorges de l'Hérault (34)
Réveil à 6h40 afin de rejoindre St Jean de fos qui se situe à 40 kms après de Montpellier (direction Millau). J'arrive sur les lieux aux alentours de 9h15 et la une première vu sur le pont du diable ansi que sur les gorges de l'Hérault.Je continue jusqu'à St Guilhem le désert....
P070210_11.48.JPG.P070210_11.49.JPG
P070210_09.19.JPGP070210_11.49-03-.JPG
Ne trouvant pas de chemin permettant de longer les gorges je décide d'aller voir plus loin si je trouve un GR ou autres afin de faire une sortie longue. J'a trouvé un circuit de VTT de 19 kms...
P070210_11.37.JPGP070210_10.13.JPG
Le départ se fait sur du bitume pour emmprunter par la suite des sentiers et la végétation est diverse. Après avoir parcouru une dizaine de kilomètre on arrive dans une foret ou il sent bon le pin...une certaine douceur est présente ce qui rend la ballade très agréable et au sommet le paysage est magnifique avec une vue sur le plateau du Larzac qui doit etre sympa à parcourir...
P070210_10.28.JPGP070210_11.01-01-.JPG
Proche de l'arrivée on apercoit un chateau et la ballade se cloture en 2h00 pour un retour à Nimes à 13h15.
P070210_11.24.JPG
Je retounerai dans ce secteur géographique pour parcourir des chemins du plateau de Larsac..
Hasta la vista...

Dimanche 31/01/2010 Le Mont Bouquet (30) 

Départ de Nimes vers 9h pour une arrivée à Brouzet les Alès à 9h30: aujourd'hui j'ai décidé de grimper le Mont Bouquet et ses 630 mètres d'altitude. Le départ se fait dans le froid (1°) et la première partie du sentier est relativement facile par son faible dénivelé et par cetains endroits la garrigue est encore gelée.
P310110_10.55.JPGP310110_09.59-01-.JPG
La deuxième partie est plus raide avec des portions à plus de 10% mais le soleil est là et il fait un peu plus chaud et on commence à apercevoir le sommet.
P310110_10.02.JPGP310110_10.02-01-.JPG
L'arrivée est proche et je vois un renard passé près de moi mais pas le temps de sortir le tel pour le prendre en photo. Le sommet du Mont bouquet est caractérisé par ses antenne mais aussi par son panorama à 360°: les cévennes, le Mont Ventoux, le Pic du St Loup.... c'est super beau
P310110_10.27.JPGP310110_10.18.JPG

P310110_10.20.JPGAprès une petite pause je redescends tranquillement en rencontrant des chasseurs (une battue était en cours)...
La ballade a duré 1h25 ce qui me permet d'allonger mes sorties.

Ciao

Dimanche 15/11/2009  Le Mont Lozère (48) 1541m 5.7%

Réveil à 6h00 pas facile mais bon je me console en sachant que je vais gravir le Mont Lozère, après un petit déjeuner et 2 heures de route j'arrive à Pont Montvert à 9 heures et une température de 9° sans pluie  mais très humide.
P151109_08.53.jpgP151109_11.06.jpg
C'est donc parti pour 11.6 kms d'ascension pour un D+ 666 et une pente moyenne de 5.7%. Le début de l'ascension n'est pas trop accentué et il y a peu de monde sur la route. Arrivée Finiels la pente s'accentue et la brume est là mais la paysage est sympa....
P151109_10.50.jpgMont-Loz-re.jpg
On peut meme apercevoir des vaches sur le dernier tiers de l'ascension et de la neige au sommet du col de Finiels (1541 mètres).
P151109_10.41.jpgP151109_10.22.jpg

P151109_10.21.jpg


La descente se fera a une allure 12 kms/h et je profite du retour pour écouter le silence et le retour sur le parking se fait à 11h35 soit 2h30 pour un aller retour (23 kms) au mont Lozère avec une petite pause de 5 mns au sommet. Il faut reprendre la route (2h) pour une arrivée à 13h30 à Nimes. La Lozère est un département authentique mais franchement je n'y habiterais pas.

Ciao

 
29/08/2009  Le Mont Ventoux 1912m 7.5%

Réveil à 5h00 pas facile pour un samedi mais bon je me console de vaincre le géan de la Provence. Après un petit déjeuner assez rapide et un trajet d'une heure j'arrive au pied du mont ventoux. Il faut que je monte au sommet pour déposer le vtt afin de redescendre en vélo (au sommet la température est de 9° avec un fort vent). Je redescends en voiture pour me garer à St Colombes petit vilage à 3kms de Bédouin et juste devant le panneau annonçant le sommet à 18kms. Je me gare sur un parking en terre.

P290809_11.12.jpg

il est 8h15 et la température est de 18° et c'est parti pour l'ascencion de ce col mytique par le versant sud le plus dur aux yeux des spécialistes. Rapidement je rentre dans la partie forestière ou la température doit etre guère au dessus des 15° mais avec l'effort je ne ressent pas le frais.
P290809_10.58.jpg
Quelques coureurs cylcistes me doublent avec un petit mot sympa relatif à mon ascencion en courant. La grimpette se fait de manière régulière afin de préserver des forces pour la partie chauve. Vers le 10 ème km on apercois le sommet et je commence à ressentir le vent, ce qui m'effraie un peu en sachant qu'il reste 8 bornes...
P290809_10.57.jpg
L'effet froid du vent est de plus en plus présent notamment sur le dernier kilo qui mène au chalet Reynard à partir de là le soleil est beaucoup plus présent et réchauffe le corps. il reste 6 kms mais le vent est plus violent notamment par rafale. Le paysage est lunaire du fait que la végétation est absente hormis quelques petits sapins. les photographes sont présents sur le bord de la route afin d'immortaliser l'exploit comme ils disents. Cette portion est diffcile par le pourcentage, le manque d'oxygène du à l'altitude mais aussi le vent qui parfois souffle de face alors dur dur pour avancer. A 2 kms du sommet je fais une pause de 2-3 mns afin de prendre des photos.
P290809_10.13.jpgP290809_10.14-01-.jpg
Copie-de-Mont-Ventoux.jpg

Le dernier kilo se fait dans la douleur notamment au passage du col des tempètes et j'ai hate d'arriver pour me restaurer et mettre des vètement chauds.
Après 2h 9' 53'' et 18 kms j'arrive au sommet du Mont Ventoux à 1912m, je suis satisfait de ma performance et je retrouve mon VTT. J'enfile un sweat ainsi qu'un coupe vent et je mange des abricots secs et un tube de lait concentré afin de reprendre des forces. La descente en vélo est assez sympa la partie chauve est difficile par le vent. J'arrive tranquilement à la voiture et je remets le vélo dans la voiture pour une arrivée à Nimes à 12h45. Une bonne douche et une assiètte de pàtes pour reprendre des forces.
Après avoir grimper le Pic St Loup, le Mont aigoual, le Mont Ventoux vient s'inscrire à mon palmarès. Le prochain sera le Mont Lozère......
En tout cas dimanche prochain ce sera le trail de Beaumes de Venise dans le massif des dentelles de Montmirail 33kms pour un dénivelé de 1900+

Ciao ciao et vive la récup


13/04/2009   St Rémy / Les Baux de Provence


Après un WE pluvieux je décide en ce lundi de Paques de parcourir le GR6 entre St Rémy et les Baux dans le cadre de ma dernière longue sortie de la prépa du marathon de Marseille. Je parts de Nimes vers 8h45 pour arrivé sur le parking du Glanum aux alentours de 9h30, le soleil est présent et il fait 17/18°. Après 300 mètres de run sur le bitume direction Maussane je prend à droite le GR qui attaque par des escaliers puis après quelques minutes j'arrive à une cheminée qui mène à un lac. Le paysage est sublime.
 Lac-de-St-R-my.jpg
Le GR continue le long des pistes forestières, la forest des Alpilles est boisé de pin qui diffuse une odeur très agréable. Le parcours est bosselé et je croise de nombreux promeneurs mais aussi des vététistes. Après une bonne heure de run j'arrive sur une crète qui domine les Baux de Provence.
ST-REMY-LES-BAUX-3.jpg

J'enpreinte une autre piste afin de me rapprocher du panorama.
ST-REMY-LES-BAUX-1.jpgST-REMY-LES-BAUX-2-copie-1.JPG

Après une légère pause (lait concentré et un gateau) je reparts direction St Rémy par le meme chemin qui m'a enmené aux Baux.
Finalement j'arrive après un run total de 2h15 et des paysages plein les yeux. De retour à la voiture j'effectue quelques étirements et direction Nimes en passant par le centre de St Rémy ou les touristes sont déja là...

Ciao