Mes courses 2013

Vendredi 23/08/2013 UT4M en relais Grenoble (38) 41 kms D+2753

Une première édition de cet ultra pour moi ça sera en relais (le 1er) afin d'accompagner deux collègues qui eux partent en solo. Le départ se fait avec 10' de retard seul bémol de la journée. Nous traversons une bonne partie de Grenoble dans une bonne ambiance. La chaleur présente dès l'aubre sera la grosse difficultée du jour, la première partie traverse le massif du Vercors en passant par l'ancien olympiqueP8230011.JPGP8230013.JPG

Tout va bien pas de bobo et les jambes tournent bien...ne pas trop tirer dessus car le TOR c'est dans deux semaines. Comme dans beaucoup d'ultra c'est parti vite pour les solos au fil des kilos et avec la chaleur le peloton fond à vue de nez. Les decentes sont relativement techniques et de beaux murs se dressent devant nous. Le paysage est sympa avec de belles vues sur Grenoble et l'arrivée sur Vif (passation du relais) se fait après 7h45 de run...je continue à suivre deux collègues jusqu'à la première base de vie qui se situe à 88 kms du départ et 79 kms de l'arrivée.

Mes-courses-2 3124Mes-courses-2-3134.JPG

 link

Le grand défi de l'année approche...repos repos et repos

Tchou tchou 

 

Samedi 20/07/2013 Ultra Tour Beaufortain Queige (73) 103 kms D+6200

Un mois après avoir souffert à l'UTPMA, direction la Savoie à la découverte du Beaufortain considérée comme la petite Suisse des Alpes française. Le départ est à 4h du mat chaud chaud, le peloton est composé de 420 coureurs et the sun doit nous accompagner durant la journée. Le profil du parcours n'est pas simple, il faut faire attention à ne pas partir trop vite. 

sans-titre 

Au fil des montées la chaleur se fait ressentir et sur les névés la réverbération est importante, l'acceuil des bénévoles est à la hauteur du paysage: magnifique. La première partie est splendide avec la montée de la Pierramenta cependant les barrières horaires sont shorts...il ne faut pas trainer aux ravito ni faire bronzette sinon c'est out.

Mes-courses-2 1005

A la mi parcours au ravito plan de la Lai un sac de rechange m'attend afin de changer de chaussettes et de haut. La chaleur et le D+ ont fait du dégat dans le peloton, plus 80 participants ont abandonnés ou hors délai à ce ravito. Le plus dur est fait à partir de là on rentre à la maison...le parcours devient un peu moins aérien. Au ravito de la Gittaz une belle surprise: des amis de Nîmes sont là...génial et super sympa dans une semaine ça sera à leur tour avec la 6000D. La route continue direction les Saisies avant de redescendre sur Queige. Le but est de finir et sans bobo afin de pourvoir rattaquer à courir rapidement pour finir ma préparation au TOR. A chaque ravito il y a des abandons même à 15kms de la ligne d'arrivée...je franchie la ligne un peu avant 6h00 très content de l'avoir fini et être parmis les 201 finishers sur 420 partants...il y a eu des dégats et les barrières horaires rendent l'ultra exigeant en plus du D+. L'ensemble des photos est ici link

 

Tchou tchou 

 

 

Samedi 22/06/2013 Ultra Trail Puy Mary Aurillac (15) 105 kms D+5600

A deux mois et demi du TOR il est necessaire de poursuivre sa route vers les sommets en mangeant du D+, j'ai choisi cet ultra pour le coté vert et le D+. Une arrivée sur Aurillac le vendredi vers 17h le temps de récupérer le dossart et de prendre la température ambiante. Le temps n'est pas de la partie: couvert avec une pluie fine et à peine 15° pas cool pour le jour de l'été. La pasta party est à 20h qui sera avalée rapidement: il faut du sommeil, le réveil se fera à 3h30 pour un départ de l'ultra à 5h00. Le briefing se fait à 4h45 et du coté météo la pluie doit cesser en matinée avec possibilité d'éclaircie dans la journée mais retour de la pluie avec la nuit. Je le confirme la grenouille ne s'est pas trompée. La première partie (35kms D+ 1800) est assez casse patte mais l'euphorie du départ et la fraicheur me permet d'être serein. Le plus dur est à venir 28 kms pour D+1500 avec l'ascension du Puy Mary et du Peyre Arse culminant à 1806. Les conditions sont hivernales avec un 0° au sommet et sans parler du vent, pluie,brouillard et de la boue avec de la bouse de vache lol lol. Le moral n'est pas très bon et j'arrive au ravito du 58ème kilo et je commence à gamberger...je ne m'attarde pas afin de chasser les ondes négatives. Une grosse difficultée sur la prochaine portion  avec le col de Piquet culminant à 1550 mais dur dur et très dur dans sa finalité avec une portion à tir-tir corde.

blogger-image--9637120img 7961

Sur cette montée les éclaircies ont été bénéfique pour le moral. Le tracé redescent sur Mandrailles qui était le point de ravito du 58 ème mais là nous sommes au 76 ème et une fatigue générale est bien présente. Heureusement je discute avec des personnes qui accompagnent des coureurs et me déconseillent d'abandonner car le plus dur est dérrière. Je reparts grace au mental et ça c'est bon pour la suite de mon programme, je fais le dos rond et le café fait son effet.

img 0139-2img 0246-3

Dernier ravito à Saint Simon, il reste 10.5 kms selon une affiche au ravito mais en fait ça sera 15 kms relativement roulant mais long ...très long. La ligne est franchie un peu avant 1h30 du matin avec un acceuil sympa des bénévoles et une réelle satisfaction d'être finisher. Une phrase résume très bien la diffculté de cet ultra: Le Cantal c'est fatal

1047954 383399948431542 1614381976 o1052784 383401328431404 2060202231 o (2) 

 

Ciao ciao  

 

 

Samedi 18/05/2013 Raid Dentelles-Ventoux (84) 58 kms D+2600

Après deux semaines de repos et deux ascensions du Ventoux par la versant sud, c'est le retour du long avec un trail pas très connu et pourtant le paysage est maginifique par beau temps...aujourd'hui c'est pluie avec du vent et des coups de tonnere. Le départ ce fait de Bédoin sous des trompes d'eau et la montée au Ventoux est la première difficultée et pas des moindres. Pour raison de très très très mauvais temps au sommet du Géant de Provence, l'organisation a décidé sagement de détourner le parcours en prenant un DFCI contournant le sommet pour arriver à la station Mont Serein ou le brouillard et le fort vent durcissent la course.

Ventoux 3 

A noter le très bon acceuil des bénévoles pas facile avec ces conditions climatiques de garder le sourire. Après une longue descente suivi d'un faux plat descendant, le ravito de mi course est là et la soupe bien chaude est appréciable. La deuxième partie du parcours est très vallonée et agréable avec des portions de relance. L'arrivée en traversant le village de Gigondas est très sympa, après une douche bien froide (pour rester dans l'ambiance de la journée) le repas de course est très conviviale et bien fournie. Une bonne organisation avec le seul bémol la taille unique des T-shirt '' Rescapé'' en XL

P5190102

Ciao ciao

 

Samedi 13/04/2013 Ultra Trans Aubrac (12) 105 kms D+3600

Deux semaines après le bain de boue en Ariège, direction l'Aveyron à St Geniez d'Olt pour affronter les patures de l'Aubrac. Le départ se fait du chateau de Bertholène link, dommage que nous ne voyons pas le spectacle car le départ se fait au premier coup du feu d'artifice mais bon les spectateurs en prennent plein les yeux. Dès les 200 premiers mètres la boue est là...au briefing d'avant course le soleil sera présent mais vous aurez les pieds mouillés...effectivement de la boue et courir dans des ruisselets le top pour les pieds. Comme on me dira à l'arrivée un membre de l'organisation: l'eau froide c'est le meilleur anesthésiant et antiseptique au monde. Sinon coté météo rien à redire un temps superbe. Comme d'habitude je découpe le parcours en section avec une première partie assez roulante (24 kms pour D+550) effectué en 2h40.

P4130039P4130042

Après le ravito de St Come d'Olt c'est reparti direction Laguiole pour 32 kms D+ 1600, une partie casse patte par des montées pas très pentues mais usantes car on essaie de courir à max. Je ressorts de Laguiole à 14h soit 8h de course et 56 kilo avalés...à partir de là je me dis que je rentre à la maison. 21 kms nous sépare du ravito suivant qui se situe à l'Aubrac dans un buron avec de succulents canapés, un vrai régal.

P4130045P4130050

Pratiquement 12 h de course et 77 kilos au compteur, la dernière portion de 28 kms en grande majorité descendante n'est pas si simple avec des passages dans des ruisselets et de franchissements de ruisseaux. Personnellement je vais être en souffrance dans les derniers kilos...j'ai les pieds gelés par l'eau froide et le moral en prend un coup. Je franchis la ligne en 16h46...en 65ème position. J'espérait finir en 16h mais la difficulté du terrain en a décidé autrement...

Ciao ciao 

 

Dimanche 31/03/2013 Trail des Citadelles Lavelanet (09) 73 kms D+3600

Legrand CHR 01

Après un mois intense d'entrainements, je me rends à Lavelanet tout près de Foix pour un trail de 73 kms, vu les conditions métérologiques de ces derniers jours le trail des Citadelles va honorer sa ''tradition'' boueuse du parcours. Le départ se fait à 6h00 sous une fine pluie, l'objectif du jour c'est terminé en moins de 12 heures afin de palier à la déception des Templiers. Le terrain très très très gras accentue les difficultées ça patine en montant et ça glisse en descendant.

P3310232P3310234

Le temps limite est de 14h, le peloton composé de 400 traileurs va se déssimer au fil des kilos et des difficultées. Personnelement tout va bien jusqu'au deuxième ravito (34 kms) ou là je prend un peu de boisson énergisante que je vais mal supporter et dans la longue montée menant au chateau de Montségur je connais des douleurs gastriques.

P3310045P3310049

Au sommet du chateau le GPS indique 42 kms. Physiquement je suis relativement bien mais le terrain est de plus en plus difficile avec parfois des descentes dangereuses, des chutes...

P3310048P3310046

j'avance sur un rythme de 6 kms/h ce qui va me permettre de relever le défi du jour. Une grosse montée à 5 kms de l'arrivée nous amène sur les hauteurs de Lavelanet et au fil des foulées on entend le micro de l'arrivée...c bon ça et hop la ligne est franchie en 11h46...yessssss.

P3310050

L'ensemble des photos du WE link et un grand merci à l'association Afumteam pour la photomonatge link

Ciao ciao la Trans-Aubrac arrive à grand pas

 

Dimanche 03/03/2013 Trail Vulcain à Volvic (63) 42 kms D+1700

Ma préparation au trail des Citadelles passe par l'Auvergne et le trail Vulcain, une arrivée vers 15h30 le temps de récupérer le dossard. Un petit tour dans le village mais la météo me pousse à rentrer au chaud...brouillard et le thermomètre est proche du zéro. Je passe en mode détente afin de récupérer du voyage ( sept départements: 30-34-12-48-15-43 et 63) super je commence à connaitre la France. Réveil à 7h15, le départ est à 8h30 et la ligne est à 500 m du camping..coooooool. Briefing de la course: au dessus de 700m d'altitude grand soleil mais la neige est bien présente (35 kms de tapis blanc sur 42) avec par endroit jusqu'à 50 cm voir plus. Let's go...sur un rythme tranquille le premier tiers du parcours 14 kms avec D+ 900 effectué en un peu plus de deux heures sur ce rythme avec la fatigue et la neige il faudra 6 heures pour cloturer ce trail. La portion entre le 15ème et le ravito (20 kms) est relativement plate, le soleil est chaud et la neige bien présente. Le ravito se fait au coeur du volcan Lemptegy , un dépaysement totale et une belle vue sur le Puy de Dôme...allez la mi parcours se fait en 2h45, il faut en garder sous le pied.

P3030035P3030039

Le plus dur est fait en terme de D+ mais il faut attendre avant de tout envoyer car il reste de belles grimpettes...à 12 kms de l'arrivée un petit problème gastrique me stoppera pendant 5 minutes et puis un sursaut de sur-forme et les dix derniers kilos se feront sur un bon ryhtme me permettant de rattraper un max de coureurs. La ligne d'arrivée est franchie en 5h35 avec une certaine fraicheur malgrès les conditions du terrain de jeu. Après une bonne douche et un plat de pasta...direction Nîmes. Un vrai régal de découvrir l'Auvergne et ses volcans

DSC04957

Les photos c'est ici  https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/TrailVulcain

 

Ciao ciao ...direction les Citadelles à la fin du mois

 

Samedi 16/02/2013 Calvisson Roc Challenge (30) 12 kms D+330

Une course pas prévue au programme...allez première édition et tout près de Nîmes et dans un cadre magnifique. Le départ se fait à 15h et le peloton est composé de 350 coureurs à la recherche de sensations, le parcours est magnifique avec de beaux singles mais aussi exigeant...c'est ça la Vaunage. Il faut constament relancer... la preuve en vidéo http://www.youtube.com/watch?v=YziP5TPL-hk Cette course va avoir du succès...

Calvisson Roc Challenge

 

Ciao ciao

 

Dimanche 03/02/2013 Trail de Bormes les Mimosas (83) 32 kms D+1900

La route vers le long m'amène dans le Var à Bormes les Mimosas entre Toulon et St Tropez tout près du Lavandou...

P2020037

Arrivé le samedi en milieu d'après midi le temps est très orageux avec du vent...la grenouille annonce du beau temps pour le dimanche c'est coooool. Le départ se fait à 9h sur les sommets du village de Bormes, il fait frais et le soleil nous réchauffe au fil des foulées. Les premiers monotraces bouchonnent mais au fil des kilos le peloton s'étire. Un parcours très sauvage avec des descentes techniques sur des sentiers qui ont été tracé spécialement pour le trail. Un pur régal et le parcours est très accidenté D+1900 sur 32 kms...les cuissent chauffents. Personnellement je chope une petite fringale à partir du 20 ème et au kilo 24...je laisse partir la deuxième féminime qui est avec moi depuis le départ...cro cro cro forte pour moi en ce jour. Au fil des kilomètres je me fais doubler notament après mettre fouler légèrement la cheville ce qui m' handicapera pendant une bonne vingtaine de minutes. Je franchie la ligne après 4h57' d'effort...dur dur mais un vrai régal le coté sauvage de ce trail. A découvrir sans modération

 

https://picasaweb.google.com/100262580311446195029/TrailDeBormesLesMimosas

 

Ciao ciao  

 

Dimanche 20/01/2013 Trail du Mont olympe à Trets (13) 26 kms D+ 1300

Premier de trail de l'année, il pleut depuis 48 heures sur Trets...la température n'est pas très basse 9-10° aux départ mais le ciel est très menaçant avec des averses régulières. L'acceuil est sympa avec café offert..le Mont Olympe a la tête dans les nuages. Le départ se fait tranquillement par un petit tour dans le village puis après un virage à droite, un bon trail d'hiver commence: au fil des foulées la pluie arrive et les chemins sont gorgés d'eau et surtout de boue qui colle à la godasse...les conditions climatiques se durcissent vraiment et au sommet du Mont Olympe la grèle/giboulée est bien là fort heureusement Eole ne souffle pas trop. Les descentes sont relativement sympa car la boue rend le sol très très souple mais casse geule aussi. Au fil des kilos je me régale avec les condtions et surtout les traversées des ruisseaux avec de l'eau à mi-mollet et bien sur les pieds trempés. Les montées se succèdent et les quatres derniers kilos sont en descente dont trois sur le bitume... pas top pour une fin après 3h28 d'effort la ligne est franchie. Direction la douche pour enlever cette boue et prendre le repas offert par le club de Trets...sympa. Pas de photo vu les conditions il aurait fallu un aqua-photo...hormis une petite au départ dans le village...Henry je te vois

Christophe mt Olympe.jpg

 

 Ciao ciao

 

Dimanche 06/01/2013 La course des 3 collines St Gervazy (30) 10.4 kms nature

Première course de l'année avant d'attaquer le long, première édition avec plus de 330 participants et un tracé exigeant et une très bonne organisation. Le but se faire plaisir et ne connaissant pas le tracé les 50' est l'objectif du jour. Le départ se fait à 10h...après une portion bitume d'environ 1,5 kms on attaque la garrigue par une montée progressive et le pourcentage ne cesse de s'élever au fil des minutes et les raffales de vent sont présentes surtout au sommet des collines. C'est un tracé ou il faut constamment relancer et les descentes sont techniques, fort heureusement le plaisir est là, la succession des grimpettes sera l'obstacle de mon objectif du jour...je franchie la ligne en 51'. C'est une course de village à faire mais attention il faut un min d'entrainement pour ne pas trop souffrir.

 

Tchou tchou